="http://www.w3.org/2000/svg" viewBox="0 0 512 512">

Book Title: Le signe de Saül

Subtitle: A propos du sévère avertissement de Paul aux chrétiens (Rm 11, 19-22)

Authors: Menahem Macina et Macina, Menahem

Cover image for Le signe de Saül

Book Description: D'entrée de jeu, l'auteur prévient que sa connaissance du dessein de Dieu sur les «deux» (peuples) dont le Christ «a fait un» (Ep 2, 14), et du rétablissement des juifs – dont il affirme qu’il est déjà accompli –, ne provient pas de son propre fond mais d'une «révélation privée». Ce n'est qu'au terme de plusieurs décennies d'approfondissement de ce donné d'en-haut qu'il en a compris les implications, dont, surtout, l'urgence pour les chrétiens de prendre conscience que l'«Israël de Dieu» (Ga 6, 16) inclut, certes, les nations chrétiennes, mais que «le salut vient des juifs» (Jn 4, 22), et qu'elles ne doivent pas s'enorgueillir sous peine d'être «retranchées, à leur tour» (Rm 11, 20.22).

License:
All Rights Reserved

Table des matières

Book Information

Book Description

C’est de son vivant que, suite à ses désobéissances répétées aux directives divines, le premier roi d’Israël, choisi par Dieu lui-même, se vit rejeté et remplacé par David. Toutefois, contrairement aux moeurs du temps et malgré le fait que c’est Dieu lui-même qui l’avait choisi pour supplanter Saül et qu’il avait été oint par le même prophète Samuel qui avait auparavant donné l’onction à son prédécesseur, David s’est «gardé de porter la main sur lui» (cf. 1 S 24, 16 et 26, 11).

Cet épisode pourrait bien constituer une typologie prophétique de la situation qui risque d’être celle du peuple chrétien s’il persiste à s’enorgueillir, à s’endurcir, et à ne pas faire pénitence (cf. Rm 2, 5; 11, 20), comme l’y invitent pourtant les événements contemporains, et entre autres:

– l’abandon des juifs aux affres de la Shoah et l’impénitence qui s’est ensuivie;

– l’indifférence générale à la haine de plus en plus universelle et violente envers l’État d’Israël, désormais menacé dans son existence même;

– la mollesse des réactions de l’establishment religieux face à l’immoralité publique croissante en matière sexuelle, à la destruction systématique du mariage et de la famille tels que voulus par Dieu, à l’institutionalisation et au militantisme agressif de l’athéisme et de l’agnosticisme, et au fanatisme anti-chrétien de vastes courants issus de religions hostiles au christianisme, etc.

De même que Saül ayant compris sa disgrâce chercha à maintes reprises à tuer David, il est à craindre que, tel Judas, l’un des Douze, qui livra son Maître à ceux qui en voulaient à sa vie, un agrégat de peuples qui furent jadis chrétiens, séduits par l’esprit de l’Antichrist et en état de pré-apostasie, s’en prennent au peuple juif dont le rétablissement sur sa terre sera désormais patent, et le livrent aux mains des impies.

Telle est l’analogie – dont il reconnaît qu’elle est risquée – que développe l’auteur dans cet opuscule pétri de réminiscences bibliques.

Authors

Menahem Macina et Macina, Menahem

License

Le signe de Saül Copyright © 2013 by éditions Tsofim. All Rights Reserved.

Metadata

Title
Le signe de Saül
Authors
Menahem Macina et Macina, Menahem
Publisher
Tsofim
Publication Date
mai 16, 2012